Ivy : le pré-porté nouveau genre

Sourires contagieux, service personnalisé et offre inédite : Ivy, c’est un peu la boutique de vêtements féminins idéale. Installé dans une maisonnette au coin de René-Lévesque Est et De Salaberry, le petit magasin semble faire bande à part, loin des grandes artères commerciales. Et pourtant, c’est sans doute le secret le moins bien gardé du quartier.

 

«J’adore ce quartier!» s’exclame Vicky Rochefort. Et pour cause. Voilà neuf ans qu’elle et sa fille Layla ont pignon sur rue dans le quartier Montcalm. D’abord sur Cartier, et désormais sur René-Lévesque, le duo propose une offre plutôt inédite dans leur petite boutique-cottage : prêt-à-porter au rez-de-chaussée et une sélection de pré-porté de qualité (plus couramment appelé vêtements de seconde main) à l’étage.

 

Alors que le concept semble exister dans de nombreuses grandes villes, il se fait rare dans la région. «C’est vraiment ce qui nous différencie des autres. Mais aussi le fait qu’on offre des morceaux de compagnies qu’on aime à des prix abordables. Proposer la meilleure qualité à bon prix, c’est vraiment important pour nous.»

 

Réinventer le seconde main

C’est en s’installant dans ces locaux sur deux étages que l’idée est venue aux propriétaires de créer un espace réservé au pré-porté. Un coin cozy, baigné de lumière, une invitation à chiner sans regarder sa montre. «On veut que ce soit agréable pour que les gens viennent y passer du bon temps.» Et ça marche. Fidèle à l’ambiance si particulière du quartier, la boutique a ses habitués qui viennent magasiner ou dire bonjour. Un peu comme une grande famille.

 

Le système de consigne est assez simple : les vêtements apportés sont sélectionnés par Vicky et le prix est décidé conjointement avec la cliente-vendeuse. L’offre est ainsi à l’image de la boutique : des morceaux coup de cœur, en excellent état, portant le sceau de qualité des Rochefort. «Le service roule de plus en plus. Les gens en parlent, autant ceux qui magasinent que ceux qui veulent consigner. Ça prend beaucoup d’expansion, on est vraiment heureuses!»

 

Rêver grand

Mère et fille ont de nombreux projets pour leur boutique. Installées à quelques encablures de l’avenue Cartier, elles souhaitent continuer de créer des liens avec le réseau des commerçants locaux. «L’année passée, on a fait un grand concours avec les autres commerçants. On a monté un gros panier cadeau avec la collaboration de tout le monde. Ça a marché très fort. C’est beaucoup d’organisation, mais on a vraiment envie de le refaire. Et l’événement est déjà très attendu.»

 

Et puis il y a l’importation, si chère aux deux femmes, voyageuses dans l’âme. «On veut ramener des exclusivités, des choses funny qui viennent du monde entier. On a rapporté des bagues de Bali l’an passé, par exemple. Ma fille fait même un MBA en gestion internationale.»

 

Pour accompagner cette initiative, elles développent désormais leur offre en ligne, ayant en tête de faire connaître leur magasin dans toute la province. Elles agrandissent aussi l’équipe et mettent beaucoup de cœur à l’ouvrage. Les projets sur la table sont nombreux, mais ce n’est certainement pas ce qui fera peur aux deux entrepreneuses. C’est sans doute ça, le secret d’une petite boutique de quartier qui a tout d’une grande.

 

 

 

Ivy

3B, boul. René-Lévesque Est

ivyboutique.ca


Le  155 Grande Allée est: Vivre au coeur de Montcalm