La culture reprend vie

Musées, bibliothèques : tranquillement, certains lieux culturels se déconfinent eux aussi, pour notre plus grand bonheur. Dans le quartier, c’est assurément la prolongation de l’exposition phare sur Frida Kahlo qui suscite le plus d’allégresse.

 

On vous en avait parlé en février, au moment de son inauguration. Cette grande exposition sur Frida Kahlo et de Diego Rivera, mais aussi sur des peintres modernistes mexicains qui faisaient partie de leur cercle, promettait de rameuter les foules au Musée national des beaux-arts du Québec. Mais triste coup de théâtre : à la mi-mars, un mois après avoir accueilli les premiers amateurs de peinture mexicaine, l’institution devait fermer ses portes en raison des mesures de confinement. Initialement, l’exposition devait se terminer le 18 mai. Inutile de dire qu’au MNBAQ, on devait se ronger les sangs en attendant l’annonce de la réouverture des musées par le gouvernement.

 

Finalement, c’est depuis le 29 mai que les férus d’art peuvent réinvestir les lieux qui les nourrissent. Cependant, les établissements n’ont pas tous rouvert à cette date. En effet, ça prend un moment pour mettre en place les nouvelles mesures sanitaires exigées, pour établir un plan de match et pour rappeler les employés. Ce sera donc le 29 juin que l’institution des plaines d’Abraham sera de nouveau accessible, en partie du moins. Et bonne nouvelle : la fameuse exposition est prolongée pratiquement tout l’été, jusqu’au 7 septembre.

 

Évidemment, l’expérience sera légèrement différente de ce qu’on connaissait avant. Plus question de s’agglutiner à 18 devant le célèbre tableau «L’autportrait aux singes». Comme partout, de nouvelles normes s’imposeront : limite de temps pour l’accès aux salles, nombre maximal de 80 visiteurs à l’heure, achat de billets en ligne privilégié, visites de groupe suspendues, lavage de mains obligatoire, absence d’audioguides, port du masque recommandé, etc. À noter aussi que seul le pavillon Pierre Lassonde, où se tient l’exposition sur Frida Kahlo, sera ouvert au public dans un premier temps. En boni, les visiteurs pourront y avoir accès à trois expos de la collection nationale installées dans ce pavillon : De Ferron à BGL. Art contemporain du QuébecArt inuit. La collection Brousseau – Ilippunga ainsi qu’Arts décoratifs et design du Québec. Déjà de bons morceaux à se mettre sous la dent pour les affamés d’œuvres d’art!

 

Consultez l’horaire et les mesures sanitaires dans le détail

 

Musée de la civilisation

Pas très loin du quartier Montcalm, l’autre grand musée de Québec, celui de la civilisation, rouvre aussi ses portes en juin, le 20 précisément. On imagine que des mesures similaires à celles du MNBAQ seront adoptées, mais on ignore pour le moment si toutes les expositions seront accessibles.

 

Plus de détails à venir sur le site Web de l’institution : www.mcq.org

 

Bibliothèques municipales

Précieux endroit pour les boulimiques de lecture qui n’ont pas les moyens d’acheter tous les livres qu’ils dévorent en une année – ou l’espace pour les ranger –, les bibliothèques municipales ont également rouvert partiellement le 29 mai. Pour le moment, seul le comptoir de prêt est accessible. On peut donc aller y chercher des réservations faites en ligne ou par téléphone, et y rapporter des livres. Pour les activités pour les enfants, le flânage à travers les rayons et l’utilisation des ordinateurs, il faudra attendre encore un peu. Patience, ça viendra!

www.bibliothequedequebec.qc.ca